Alors, qu'en pensez-vous ?

Oh, je sais, je ne suis pas prête de m'installer Place Vendôme !

On continue quand même ?

OK, alors on y va pour les BRACELETS.


Pas si compliqué que ça, en fait.

 

C'est dommage qu'il manque un peu de souplesse.

A refaire, pourquoi pas...

 












comme ça ? ça ira ?

oh la la, c'est pas gagné....

 



 

Vous la reconnaissez ?

C'est CACAHUETE, ma fidèle collaboratrice.


Avec un bon vieux jean, c'est parfait

.

Une idée à moi.

Avec une ou deux breloques.

 

 

Une cagouille, une bouchée de pain, une goulée de vin...

 

Même mon mari le trouve beau.

 

Et un petit bouton nacré, un !

Bien agréable à porter.

 

Non, il est pas tordu !

  

Simple, mais si beau.

 

En blanc

 

ou en rouge.

 

J'aimerai bien la taille au-dessus...

 

Une envie de savane.

 

 

Ainsi parée de ses plus beaux atours, cette jeune femme trouvera vite un gentil mari.


Je vais le refaire en fil souple.

 

J'ai de petits poignets, mais tout de même....

 

Un vrai plaisir à faire.

Je crois que je vais le faire breveter.

 

Original mais sympa à porter.

 

C'est bête que je n'aime pas le fermoir.

 





Je ne suis pas une charentaise pure souche et Cacahuète non plus (elle est moitié birmane, moitié siamoise). Mais on aime toute les deux les cagouilles (Cacahuète aime bien jouer avec avant qu'elles ne passent à la casserole !)

Un bracelet double rang.

Très tendance.

 

Un deuxième plus fin et uni.

Couleur de l'été.

 

J'ai copié le modèle sur internet mais je l'ai fait à ma façon !

 

Il est doux à porter, à regarder et facile à faire, ce qui ne gâte rien.

 

Une petite créa perso.

Je trouve que les couleurs s'harmonisent bien.

 

Un peu de géométrie ?

 

Ne vous mélangez pas les pinceaux !

 

Ah , c'est déjà fait ?

Il fait un peu Deauville.

Il est super chouette.

Normal, c'est une idée à moâ !


J'ai piqué le modèle sur internet.

Normalement, il y avait des flocons de neige.

J'ai été incapable de les faire !

Alors tant pis, c'est quand même la montagne sous la neige.

 

Il y a du progrès : j'arrive à faire des jolies finitions et même des fermoirs.

 

Là, c'est la faute à Maryse si j'ai fait celui-là.

Il est en fil de cuir.

 

Je me pâme !

Il suffit simplement de choisir des perles originales pour ce bracelet tout simple.

Même chose pour celui-là avec des nuances de bleu ou vert.

Ohé, du bateau... ohé, vous me voyez ?

Non ?

C'est que j'y suis pas !

hi hi hi...

J'ai copié le modèle sur Internet mais avec mes couleurs.

Je l'ai fait à toute vitesse tellement il me plaît ! Je l'offre ou je le garde ? hum hum hum ...

Alors, là, je ne sais plus...

Celui-ci est une de mes créations perso en herringbone :

des rocailles de différents bleus et des perles nacrées.

J'ai beaucoup aimé le faire. Je l'ai copié sur quelqu'un.

Il faut absolument que je retrouve à qui, sinon je vais me faire tirer les oreilles !

J'ai trouvé : merci dinoy

Et celui là ? Grèce antique ou les pharaons ?

Il est tout simple.

Mais ces différentes teintes de caramel en font un joli petit bracelet quand même un peu original.

J'adore le ndébélé. Ca fait des bordures  bien nettes.

Ce bracelet est sobre et d'une grande classe.

Ah  qu'il est beau. Il est original et les couleurs vives s'harmonisent bien.

Et le bouton doré que maman m'a donné, qu'en pensez vous ?


Admirez bien, s'il vous plait, ces petits chatons.

Parce qu'ils m'en ont donné du fil à retordre ! Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai défait....

Mais en même temps, c'était la première fois que je travaillais avec une grille.

Et puis, pourquoi des petits chatons ? Hein ?

 

 

 

 

 

 

 

Oui, c'est vrai ça...

Pourquoi créer d'autres petits chatons alors que j'en ait un si beau à la maison ? 

N'est ce pas, HAMANDINE ?

Mon premier ndébélé. Et avec les couleurs en plus !

Les Ndébélés sont un peuple de l'Afrique du Sud du groupe des Ngunis. Ils vivent au nord-sud et à l'est de Pretoriaainsi qu'au Zimbabwe. Les Ndébélés se répartissent en trois nations distinctes :

Je me suis dit : tu dois y arriver !

J'ai fait, défait et puis une fois que c'est fini, on se dit que ça valait vraiment le coup !

Et oui, celui-là aussi, je l'ai copié.

Euh, enfin pas tout à fait...

Il y a une petite perle sur la bordure bordeaux que je n'ai pas réussi à caser.

Et bien, tant pis pour elle ! Qu'elle reste où elle est ! Na !

Pas content ? C'est pareil !

Alors, là, mes petites cocottes, celui- là vous ne le trouverez nulle part ailleurs !

Normal, c'est une idée à moâ !

Mais rien ne vous empêche d'en faire autant...

 

Eh, bin, celui-là aussi c'est une de mes petites créations.

Des oiseaux dans un ciel africain.

Faut faire marcher vos petites cellules grises, les filles !

 

 

 

 

 

 

 

Silence, je réfléchis.....

Pourquoi un piano n'aurait-il pas des touches marron ?  

J'aime pas beaucoup (même pas du tout)le noir alors chaque fois que je peux, je le remplace...

Je le trouve magnifique. Il est léger, assez classe et en même temps moderne. 

 

Oui, je sais, c'est pas dur : une bleu, une blanche, une bleu, une blanche...

Mais le résultat est là :

ce bracelet est peut être tout simple mais il est rudement joli, je trouve.

Et oui, là, on recommence en intercalant encore les couleurs, mais pas de la même façon.

Encore un bracelet assez sobre ma foi .

 

Je l'ai fait en un après midi tellement j'étais pressée de l'offrir à Christiane.

Elle l'a trouvé beau et j'espère que ça lui aura fait plaisir.

 

Comment le définir ?

Le départ a été dur et a mis ma logique à rude épreuve...

Finalement, je l'ai eu !

Hum, hum, je trouve que je commence à bien me débrouiller...

Il me fait penser à un uniforme, quelque chose de strict, peut-être un vieux souvenir...

Mais,

et oui, il y a un mais,

 en mettant cette idée que vous jugerez sans doute saugrenue de côté,

je pense que pour l'été, il  va sortir souvent de la boite...

La mer qu'on voit danser le long des golfes clairs, la mer...

j'aimerai bien naviguer sur un gros bateau.

Mais, me baigner ? pouah pouah  pouah...

Les orteils à la grande rigueur !



eh bin moi j'aime pas la mer......

Et oui, tous les artistes en arrivent là un jour ou l'autre :

la panne d'inspiration, le trou, la page blanche.

 

Moi, c'est LE fermoir.

 

 

Je ne trouve pas pour l'instant.

Mais, je vais m'y remettre, je vais lutter et je trouverai !


 

Et bien là aussi, vous avez deviné, même chose...

 

Oh, et puis zut, là aussi, je flanche...

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez vu dans quel état ça me met de me

creuser la cervelle ? (hi hi hi...)

Ah, voyez vous qu'avec un peu de patience et de persévérance on arrive à tout !

J'ai, enfin, réussi à le finaliser ce brave Snoopy.

D'ailleurs, voyez comme il était fatigué d'attendre, le pauvre...

Merci maggab24.

L'original, dans la boutique Murano, était splendide et m'avait sacrément tapé dans l'oeil.

Sauf, le prix !

Près de 50 euros, c'est pas possible...

Alors, j'ai fait la copie, bien éloignée certes, en perles.

Ce n'est pas du Murano bien entendu, mais je m'en contenterai.

Celui-là était en chantier depuis un bout de temps : il me manquait une perle !

 

 

Premier bracelet en perles papier.

Vous le trouverez en de multiples déclinaisons sur internet.

J'aime beaucoup.

On fabrique ses propres perles et on en fait ce qu'on veut.

Au-dessus, des petits tubes.

Là, j'ai changé de forme et j'y ai ajouté quelques perles plastiques dans les mêmes tons.

Encore une autre forme avec toujours du papier.

J'ai fait marché mes petites cellules grises (et oui, j'en ai !) et j'ai créé ce joli bracelet.

Oui, Mesdames, CREE !

Un petit détail, j'ai pris du papier assez épais, un peu glacé.

Après, on vernit ou pas, selon ses goûts et ses envies.

Et oui, encore mes petites cellules grises...

Vous avez compris le système.

D'ailleurs, sur Youtube, il y a de bons tutos.

Celui-là, je le trouve très raffiné, chic.

A mettre absolument pour sortir ou pour faire ressortir le bronzage.

Pas le mien bien entendu : je rougis, je cloque, je pèle... bref...

Commentaires : 0