On dit que la vie continue....

Mais qu'elle nous manque déjà !

Allez, on se secoue !

Vous voulez bien que je vous montre mes BAGUES ?

En avant...

      

Black and white...

Une idée à moâ...

 

Gris souris avec un petit bouton.

Elle est toute pitite !

 

Et ouais, c'est l'apprentissage...

Là, on se lache !

Une grosse fleur blanche nacrée.

 

J'aime pas trop travailler le fil de laiton, mais c'est pas mal quand même.

 

Bleu azur, bleu des mers du sud, au choix.

 

Tiens, encore du bleu ?

 

Kanz Jewels, l’un des plus grands et anciens bijoutiers d’Arabie Saoudite, expose actuellement la plus grosse bague en or du monde qui pèse approximativement 64kg.

 

La bague, exposée au Dubai’s Gold Souk à Deira, est accompagnée d’un certificat du Guinness Book des Records.

 

Il s’agit là d’une attraction touristique majeure, l’acteur Bollywoodien Suniel Shetty a d’ailleurs été aperçu hier à l’exposition.

 

Selon le Guinness Book des Records, la plus grosse bague du monde est surnommée ‘Najmat Taiba’, et a été fabriquée par Taiba, en Arabie Saoudite. Cette bague est sertie de 5.1kg de pierres Swarovski provenant de Signity Middle East et a été supportée par le Conseil Mondial de l’Or. Najmat Taiba possède un diamètre de 2m20, un périmètre extérieur de 70cm, un périmètre intérieur de 49cm, 50cm de large à l’arrière de l’anneau et 25cm de large en fond. Cinquante-cinq ouvriers ont travaillé plus de 10 heures par jour durant 45 jours pour produire cette œuvre.

 


Une créa perso.

C'est pas pour dire, je la trouve géniale !

 

Et oui, je vous l'avais dit que j'étais inventive...

Un petit bouton rose et à moi de jouer !

 

Une petite bague (vous verrez plus loin : ça va changer...) avec un mélange de grosseur de perles couleur saumon.

 

Tout ce qui est petit est mignon !

 

Une grande fleur rose pale et marron doré.

 

C'est fou ce qu'on peut faire avec un bouton !

 

J'ai recyclé une paire de boucles d'oreilles et voila !


Je lui ai juste fait un petit support en peyote.

Cette perle était toute seule la pauvrette !

 

Je me suis inspirée d'une création de toupieperle.

Merci à elle bien entendu.

On le dirait peut être pas mais, c'est une grappe de raisin  !

 

Je vous signale à tout hasard qu'en Charente, on a beaucoup de vigne.

Et on en fait quoi d'après vous ?

Du cognac et du pineau.

Et ouais !


Ouais, bof : quelques perles entortillées avec du laiton...

 

Pour un début, c'était pas trop mal...

 

A mon avis, le modèle était fichtrement mieux !

hi hi hi

 

Une fleur d'un genre particulier.

 

J'avais quelques bohèmes qui trainaient pour lui faire une petite soeur.

 

 

 





Elisabeth Taylor n'a pas laissé derrière qu'une fabuleuse carrière d'artiste mais aussi une superbe collection de bijoux qu'elle adorait porter lors de grandes occasions.


On ne l'appelle pas le hérisson pour rien !

 

Je lui ai fait sa petite copine.

 

Une grosse bague dans les variations de rouge.

 

Alors là, fastoche !

 

Maman commence à s'habituer à voir mes doigts ornés de bagues un peu insolites...

 

Et oui maman, faut t'y faire...

Entre parenthèse, ma maman, elle est beaucoup plus jolie que ces 2 commères..

Un cabochon craquelé hyper plat sur une jolie estampe : voila le travail !

 

J'aime bien les donuts, on en fait ce qu'on veut.

Là, avec une lucite.

 

Vous avez déjà vu des larmes vertes, vous ?

 

La même avec des larmes roses.

 

Ah non, on ne pleure pas !

Sinon, je vais être encore obligée de sincer...

Oui, oui, je sais, mais, en Charente, on since !

Toujours en rose, mais avec des lucites à la place des larmes.

 

Ouf, c'est mieux, ça fera moins d'eau...

Diamant Eureka


diamant eureka

Ce diamant taille coussin de 10.73 carats ne doit sa célébrité ni à son poids, ni à sa qualité, mais bien à sa seule découverte. C’est en effet le premier diamant à avoir été trouvé en Afrique du Sud.


En 1867, un jeune garçon nommé Erasmus Jacobs trouva sur les rives de la rivière Orange un joli caillou. Ignorant tout de la nature de cette pierre, il s’en servit pour jouer aux osselets.


Plus tard, il le donna le diamant à son voisin, un fermier du nom de Schalk van Niekerk, qui collectionnait les minéraux. Intrigué par cette pierre, il décida de la confier à un voyageur de commerce, John O’Reilly, qui se l’appropria et l’envoya  au géologue G. Atherstone, l’une des rares personnes à avoir à l’époque une connaissance desdiamants gemmes dans cette région.


Il conclut qu’il s’agissait bien d’un diamant Brownish Yellow de 21.25 carats. L’Eureka fut alors vendu à Sir Philip Wodehouse pour la somme de 1 500 £. Le diamant fut exposé en 1889 à l’exposition universelle de Paris. Ce n’est qu’après qu’on le tailla pour arriver à la pierre que nous connaissons.


En 1966, le président de la De Beers racheta le diamant pour le compte de sa société. 



Diamant Cullinan - Diamant Hope - Diamant Darya-e Noor - Diamant bleu de la couronne -Diamant Golden Jubilée - Diamant Grand Mogol - Diamant Koh I Noor - Diamant régent -Diamant Orloff - Diamant Etoile Afrique du sud - Diamant Eureka - Diamant Florentin - Diamant Sancy - Diamant Tiffany



Paris sera toujours Paris !


Contestée par certains à l'origine, la tour Eiffel fut d'abord, à l'occasion de l'exposition universelle de 1889, la vitrine du savoir-faire technique français. Plébiscitée par le public dès sa présentation à l'exposition, elle a accueilli plus de 200 millions de visiteurs depuis son inaugurationo 2. Sa taille exceptionnelle et sa silhouette immédiatement reconnaissable en ont fait un emblème de Paris.

Imaginée par Maurice Koechlin et Émile Nouguier, respectivement chef du bureau des études et chef du bureau des méthodes d'Eiffel & Cie4, la tour Eiffel est conçue pour être le « clou de l'Exposition de 1889 se tenant à Paris. ». Elle salue également le centenaire de la Révolution française. Le premier plan est réalisé enjuin 1884 et amélioré par Stephen Sauvestre, l’architecte en chef des projets de l'entreprise, qui lui apporte plus d'esthétique.

Le 1er mai 1886, le ministre du Commerce et de l'Industrie Édouard Lockroy, fervent défenseur du projet, signe un arrêté qui déclare ouvert « un concours en vue de l’Exposition universelle de 1889 »5. Gustave Eiffel remporte ce concours et une convention du 8 janvier 1887 fixe les modalités d'exploitation de l'édifice. La galerie Vittorio Emanuele II, au centre de Milan, fut une source d'inspiration, pour sa structure métallique.[réf. nécessaire]

Construite en deux ans, deux mois et cinq jours, de 1887 à 1889, par 250 ouvriers, elle est inaugurée, à l'occasion d'une fête de fin de chantier organisée par Gustave Eiffel, le 31 mars 1889o 3. Sa fréquentation s'érode rapidement ; la tour Eiffel ne connaîtra véritablement un succès massif et constant qu'à partir des années 1960, avec l'essor du tourisme international. Elle accueille maintenant plus de six millions de visiteurs chaque année.

Sa hauteur lui a permis de porter le titre de « plus haute structure du monde » jusqu'à la construction en 1930 du Chrysler Building à New York. Située sur leChamp-de-Mars, près de la Seine, dans le 7e arrondissement de Paris, elle est actuellement exploitée par la société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE). Le site, sur lequel travaillent plus 500 personnes (dont plus de 250 directement employés par la SETE), est ouvert tous les jours de l'annéeo 1.

La tour Eiffel est inscrite aux monuments historiques depuis le 24 juin 19646 et est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991, en compagnie des autres monuments parisiens.


Un joli mélange de lucites de grosseurs différentes, jaune or et marron.

 

Un petit noeud noir pour cacher les trous du bouton.

 

Je vois la vie en bleu, on dirait...

 

Et encore un petit bouton rose.

 

Argenté givré.

De quoi vous rafraîchir les idées !

 

Petite mais jolie.

 

On dirait un ciel d'orage.


C'est le bouton d'une canadienne à mon frère...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A mon humble avis, y a longtemps que la canadienne ne lui va plus..

Enfin, moi, ce que j'en dis...

Mon premier serti.

Pas facile !

 

Là je dois dire que je n'ai pas choisi la facilité pour ce deuxième serti !

 

Encore une de mes idées !

C'est beau le nacre, non ?

 

Une marguerite d'Angoulême.

 

Ce bonbon au chocolat noir amer (tantôt au chocolat au lait ou au chocolat blanc) parfumé à l’écorce d’orange confite, fait la fierté des pâtisseries de la capitale de l’Angoumois et de ses alentours, à l’instar de la duchesse d’Angoulême. Proposé à la vente en ballotins, en boites de luxe ou en sachets de cellophane, ce chocolat à la texture croquante et brillante reprend la forme d’une marguerite d’environ 3,5 centimètres de diamètre et de 5 millimètres d’épaisseur.

Pour obtenir cette noble friandise, les barres de chocolat sont mises à fondre 12 heures durant à 55 °C dans une étuve, où sont versés les dés d’écorce confite. Le mélange, ramené à une température inférieure, est réparti ensuite dans des moules en marguerite, frappés contre un marbre pour prévenir la formation de bulle dans les chocolats. Les chocolats refroidissent une dizaine d’heures à température ambiante.

La marguerite d’Angoulême serait « l’œuvre », créée vers 1876, de Jules Duceau, dont l’un des héritiers perpétue la renommée. Son nom semble se référer à la sœur de François 1er, Marguerite de Valois-Angoulême, née au château des comtes d’Angoulême, en 1492, femme de lettres et esprit politique affirmé, qui fut impliquée dans l’« Affaire des Placards » (écrits jugés irrévérencieux à l’égard du roi, placardés dans les rues de Paris).

 


Encore un donut un peu plus gros que les autres.

 

Bleu comme le bleu de tes yeux, mon amour...

 

Un strass..... bleu !

 

Evidemment avec des yeux comme ça, on n'a pas besoin de beaucoup de bijoux.

Mais, une petite perle ou un simple bracelet, ça ne gâte rien bien sur.

Je me suis faite la même que Maryse mais en anis.

Elle est simple mais hyper belle.

 

Je lui ai refait son bezou en fimo.

 

Ma première bague fimo.

 

Commentaires : 2
  • #2

    Masticating Juicer (jeudi, 11 avril 2013 10:59)

    This informative article was precisely what I had been searching for!

  • #1

    charlassier maryse (jeudi, 13 septembre 2012 20:56)

    VRAIMENT MARTINE C'EST AVEC GRAND GRAND PLAISIR QUE JE VIENS DE TEMPS EN TEMPS VOIR TON SITE.... bravo et encore bravo pour toutes tes créations.... tu as vraiment des doigts de fée .... gros bisou

Là, c'est du grand art...

Je ne me suis pas contentée de coller. Un support bague (bien sur !), un donut fleuri. une perle en son centre, une calotte et un clou à tête plate pour cacher le trou.

C'est sophistiqué et harmonieux.

 

 

 

 

 

Ouais, ouais, je suis fière de moi !

Je crois que c'est un quartz rose acheté sur le Marché aux étoiles à Locronan.

 

 

Le quartz rose

Ange gardien : Rehael
signes astrologiques : taureau
chakra : du coeur
aura : augmentation du champs
corps physique : sang, poumons

Le quartz rose : Action thérapeutique

On utilise pour améliorer la mémoire ou lutter contre certaines pertes de capacités mentales .Il fortifie en douceur, le sang et régule le système respiratoire. Il protège des fuites d'énergie, pouvant amener une fatigue brutale. En le plaçant sur le thymus, il permet de stimuler la circulation sanguine et de dégager les bronches. Le quartz rose est réputé pour atténuer les vertiges ou les baisses de tension artérielle.

Le quartz rose : Action protectrice

Il favorise la circulation énergétique dans une pièce et encourage l'harmonie et l'amour. C'est un puissant libérateur de tension. Il apporte la guérison de l'âme, pour ceux qui souffrent, éloigne le chagrin et restaure la confiance. Il apporte une guérison durable et apporte la paix infinie. 

 

 

 

C'est sobre, mais je l'ai beaucoup porté cet hiver. Un ciel d'orage, un sous bois ?

Tiens les papillons sont de retour. Mais c'est le printemps !

Oui, je sais, il est gros ce papillon, mais j'adore.

J'ai acheté 2 ou 3 coquillages cet été à Royan. Voila ce que ça donne avec l'un d'entre eux. 

Ah une agate. Il y avait longtemps que j'en avais envie. Elle est belle n'est ce pas ?

 

L’agate est une variété de calcédoine qui se caractérise par des dépôts successifs de couleurs ou de tons différents, c'est une pierre fine.

De temps en temps, j'ai envie de faire un peu plus,

de faire en sorte que ça sorte un peu de l'ordinaire.

Et oui, c'est un chat. Je n'ai pas pu m'en empêcher.

Mais, en parlant de chat, il va falloir que je vous présente HAMANDINE...

Oui, oui, je sais, j'avais dit : je n'ai pas copié. Et bien si, je l'ai fait. Le problème est que je ne connais pas le nom de sa créatrice ou son créateur. Si elle ou il se reconnait, dites le moi, je rectifie tout de suite. Elle est mignonne, un peu grande mais j'ai pris un vrai plaisir à la faire.

A refaire... Pourquoi pas ?

 

 

C'est un modèle inspiré d'une création de ptibijou11.

Merci à elle.

Et ça, vous y aviez déjà pensé ?

J'imagine bien la tête de maman si elle me voit arriver comme ça !

Un potiron, une citrouille, appelez ça comme vous voudrez. Mais je trouve ça tellement rigolo. Un peu gamine ? on s'en fout !

C'est un essai. Pour l'instant c'est tout simple.

Mais j'ai envie de recommençer et de laisser libre court à mon imagination... Accrochez vous !

 

Encore merci à toupieperle qui m'a inspiré sur ce coup là.

Bonjour tout le monde, je m'appelle Hamandine de Kitten Tale. Je suis née à Nivillac le 7 Septembre 2012. Je suis une chatonne ragdoll, sean tabby point. Maintenant, j'habite en Charente avec mon popa et ma moman, Joël et Martine et je suis très heureuse.


Je voulais quelque chose de sobre, chic, que je puisse jouer à la dame. C'est réussi !

Les couleurs acidulées me rappelent l'été qui arrive tout doucement. Il suffit d'y croire.

 

J'aurai bien aimé que la tablette soit un peu plus grande mais tant pis.

Je vais peut être essayer de la faire en fimo.

La vendeuse m'a dit : "vous savez, il y en a qui font des bagues avec des boutons".

C'est ce que fais, patate ! hi hi hi...

Ah oui, vous l'avez déjà croisé dans la rue ?

moi aussi...

Olah, n'allez pas imaginer que nous avons oublié Cacahuète, et avant elle Tom et Margot ! Non, ça jamais. Elles sont dans notre coeur pour toujours et le resteront. Il nous arrive (très fréquemment même) de penser à elles et notre gorge se serre, nos yeux brillent...

.Mais, nous ne pouvons plus nous passer de ces merveilleuses boules de poils et Hamandine est arrivée dans notre foyer et elle a déjà envahi la maison et notre coeur...

Oui, je sais, encore un simple collage. Mais ce cabochon a des couleurs irisées . rouge, jaune, orange qu'on a envie de mordre dedans...

Les 2 autre pierres que j'ai acheté à Locronan. Une rouille et une bleue.

J'ai cherché longtemps ce que j'allais faire de cette jolie perle. Elle a de douces teintes de blanc-gris, de vert, de mauve. Je crois que j'ai réussi.

J'aurais aimé pourtant que la perle ne soit pas fixe. Je recommencerai...

Alors, celle ci, elle en jette ! Elle fait très sérieuse. C'est tout à fait moi... hi hi hi

Merci Flymouche de m'avoir fait découvrir cette jolie bague patchwork.

J'ai bien envie de la décliner dans d'autres couleurs.

Ce superbe bouquet de fleurs plaît beaucoup à Garance.

Elle aimerait bien jouer à "je t'aime, un peu, beaucoup....".

Le dalhia noir. ce n'était pas le titre d'un film ou d'un bouquin ?

En parlant de fleur, connaissez vous celle-ci ?

Moi, non.

Elle est splendide.


Rafflesia ne possède ni tige, ni feuille, ni racine, mais une fleur actinomorphe à cinq pétales.

C'est la fleur simple la plus grande du monde végétal. Chez certaines espèces comme Rafflesia arnoldii elle peut atteindre un mètre de diamètre et peser jusqu'à 10 kg. Chez des espèces plus petites comme Rafflesia manillana, la fleur présente un diamètre de 20 cm. La pollinisation est assurée par des mouches attirées par une odeur de viande en décomposition dégagée par la fleur.

La Rafflesia ne possède pas de chlorophylle et est incapable de photosynthèse. Elle dépend donc totalement de la plante qu'elle parasite : c'est une holoparasite. Lors de son cycle de développement, elle vit à l'intérieur de son hôte sous forme de filaments. Ce n'est qu'au cours de sa floraison qu'elle est visible extérieurement. Son mode de vie est ainsi comparable à celui d'un champignon.

La Rafflésie a été découverte en 1818 dans une forêt tropicale d'Indonésie par le botaniste Joseph Arnold et nommée par Sir Thomas Stamford Raffles, le chef de l'expédition.

Mon mari me l'a acheté en croyant que c'était un chat... Si on veut. C'était quand même très gentil. C'est vrai qu'il a une bonne bouille (mon mari aussi...). 

HAMANDINE, dans les bras de sa moman...

Vous avez remarqué ses magnifiques yeux bleus ?

est ce que je vous ai dit aussi que le ragdoll était "pot de colle" ?

C'est justement ce que nous voulions !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon HAMANDINE, qu'est ce qu'on fait maintenant ?

 

 

 

Le ragdoll est une race de chats originaire des États-Unis. Le nom de ce chat de grande taille provient d'une particularité étonnante : lorsqu'on le porte, il devient aussi mou qu'une poupée de chiffon, « ragdoll » en anglais. 

La race est originaire des États-Unis, plus précisément de Riverside en Californie. Elle a été créée en 1963 par Ann Baker, éleveuse de persans. Son voisin possédait une chatte blanche à poils mi-longs du nom de Joséphine. Lorsque cette chatte fut percutée par une voiture, elle fut soignée à l'université et guérit sans séquelles visibles.

La suite de l'histoire n'est actuellement pas toujours claire. De nombreuses légendes entourent cette race controversée.

On dit que Joséphine eut trois petits et c'est à ce moment même qu'Ann Baker remarqua le caractère extrêmement doux et affectueux des chatons, qu'elle adopta et fit reproduire. Par la suite, elle raconta de nombreuses histoires contradictoires et incohérentes sur l'origine de cette race, tantôt le résultat de mutations génétiques, tantôt œuvre de Dieu ou fruit d'un enlèvement par des extraterrestres1. Ce fut la première éleveuse à utiliser le marketing (journaux, télévision locale, etc.) pour faire connaître une race1.

La race du mâle s'étant accouplé avec Joséphine après l'accident (et donc le père des premiers ragdolls) est également inconnue. On a pensé au sacré de Birmanie et au burmese mais ces théories semblent peu vraisemblables car ces deux races étaient très rares à l'époque1. Actuellement on pense qu'il s'agissait plutôt d'un chat de gouttière à poils mi-longs. Il est décrit par Ann Baker comme un chat imposant, ganté comme le birman et avec une tache blanche sur le nez, parfois il s'agit plutôt d'un mâle chocolat1. Son nom était Blackie. Ann Baker pratiqua une forte consanguinité et accoupla Joséphine avec ses chatons mâles à plusieurs reprises, ainsi que les frères et sœurs entre eux2.

La légende dit que l'accident de voiture rendit Joséphine insensible à la douleur, et que ses chatons, comme elle, y étaient insensibles. Cette fable n'a évidemment aucun fondement scientifique, ni logique, et ces chats ne sont pas du tout insensibles à la douleur1.

Aux États-Unis, le Ragdoll est reconnu dès 19653. En 1969, un couple d'éleveurs, Laura et Denny Dayton, achètent chez Ann Baker quatre ragdolls et établissent un élevage sous le nom de "Blossom Time"4. Ann Baker crée en 1971, l'International Ragdoll Cat Association (I.R.C.A)5. Elle garde la mainmise sur les descendants de Joséphine et impose beaucoup de contraintes aux autres éleveurs de ragdolls, si bien qu'en 1994, un groupe d'éleveurs décida de couper les ponts avec le monde du ragdoll et créa à partir de cette race une nouvelle, nommée ragamuffin.

En Europe, les premiers ragdolls, descendants directs de Joséphine, sont importés vers la Grande-Bretagne en 1969. Ce sont deux amies anglaises, qui intriguées par ce qu'elles entendent des médias américains, se décident à faire chacune un élevage. Elles se procurent chacune un couple de la chatterie "Blossom Time". Ces quatre chats sont pour beaucoup dans l'établissement de la race en Europe. Un club de passionnés "British ragdoll Club" est fondé en 1987 et la race est reconnue par le GCCF en 1991, un an plus tard, la FIFé fait de même. Entre temps, le ragdoll est introduit en Allemagne (1985) et en France en 1986 et c'est un couple provenant d'un des deux premiers élevages des amies anglaises. La première portée nait en France en 1988.

Le premier club français est créé en 1993 et la race reconnue par le LOOF. La fondatrice de la race, Ann Baker est décédée en janvier 1997. Après les États-Unis où la race est très populaire, le Ragdoll gagna le cœur de l'Angleterre, de la Scandinavie et d'une grande partie de l'Europe. En France, notamment en raison de la forte popularité du sacré de Birmanie, il mit un certain temps à conquérir le public. Depuis 2007 le ragdoll est toutefois entré dans les dix races les plus représentées en France6. Cela ne représente pourtant que 1,70 % du total des chats de race français7. En Angleterre, comme en Scandinavie, il occupe le top 10 depuis de nombreuses années8.  

 

 

 

Ouh la la.... comment on fait quand on a plusieurs passions ?

 Je voudrais tout faire : les perles (j'adore), le tricot (et oui, je m'y suis remise cet hiver. résultat : 7 pulls. un roux, un orange rosé, un rose fuschia, un jaune, un beige, un bordeaux, un vert....), la généalogie (un magnifique voyage à travers les âges et des histoires surprenantes et puis, tant qu'on y est, le camarade Charlemagne qui fait maintenant partie de mon ascendance  et de tant d'autres...), la lecture (la fantasy en priorité), et puis maintenant avec le soleil, le jardinage. et ne pas oublier d'aller pointer au boulot sinon pas de soussoux...et puis la maison, qui demande un grand nettoyage de printemps. et puis, et puis.... les journées ne sont pas assez longues !

Heureusement que j'ai de l'aide. n'est ce pas HAMANDINE ?

Je commence à copier sur les copines...

Dans la mesure du possible, je vais essayer de mettre les noms des créatrices ou créateurs (et oui, il y a aussi des hommes qui perlent et même très bien).

Si vous vous apercevez que je n'ai pas mis un nom, dites le moi, je corrigerai.

 

Eh, les copines, vous n'allez pas me fâcher ?


Oh la la, encore un donuts BLEU...

Avec les reflets, il me fait penser à l'océan pacifique, les atols....

Ca fait du bien de rêver...

Là, j'avoue franchement que je ne suis pas satisfaite de moi.

Le modèle était trop beau pourtant...

Je ne sais pas si je referais.... A voir...

Un support vert, des pétales oranges et rouges font de cette bague, un bijou original,

plein de vie pour l'été.

J'aime bien, surtout la bleu bien sur. 

Celle ci est une pure invention à moâ.

Le modèle était pourtant joli.

Mais, là, franchement, je trouve que ça fait un peu bague de pape...

La grosse perle, la couleur...

Faudra que j'en parle à François... Lol bien sur !


"Je ne l'ai pas celle là..."

Là aussi, je ne la trouve pas  terrible du tout. C'est bof, bof et rebof....

C'est marrant, je l'aime bien. Normal, c'est une idée à moâ ! Mais, je n'arrive pas à la porter. Je pense que le chat bleu (et oui...) est un peu grand. Peut être, à revoire.

Le feu du soleil qui brûle ma peau...

oh la la du calme, Martine !

D'autant que le soleil, il est pas encore là...

Vu sous cet angle, évidemment...

Des agates.

C'est fabuleux, ces couleurs.

Je voulais les sertir, et puis non finalement,

je les laisse tout simplement exposer leur beauté toute seules.

Non finalement, je ne sertis pas.

Emprisonner les couleurs chatoyantes de ces pierres ne me plait pas.

Celles là, je les ai acheté au Puy du Fou.

Ah, souvenirs, souvenirs....


J'ai adoré.

Mais, et là, il y avait un gros MAIS :

l'organisateur de la journée a oublié de nous prendre les billets pour la cinéscénie...

C'est-y pas balot, ça ?

Résultat : 30 personnes (un bus) fichtrement déçues !


Bonjour tout le monde,

Ca faisait un sacré bout de temps que je n'étais pas venue...

(tu parles, j'en avais perdu mon mot de passe...)

Merci JIMDO.

J'ai repris le tricot.

Ah, je l'avais déjà dit ? pardon !

J'ai customisé 3 tee-shirts blanc.

Oui, ça c'est nouveau, je sais.

Mais quand j'ai une idée dans la tête, je l'ai pas ailleurs, si vous voyez ce que je veux dire...

Et puis là, à la rentrée, je découvert les perles en papier.

Je trouve ça génial.

Mon mari rigole... bien entendu.

Encore un qui ne comprend rien à l'art...

Et puis les bijoux en quilling.

Ca c'est magique.

Je vous montrerai tout ça.

A très bientôt